Modalités pratiques

Lors d'un déplacement à l'étranger, un accès immédiat aux soins de santé peut toujours s'avérer nécessaire. Afin de limiter les problèmes et de simplifier la vie des assurés au maximum, nous tenons à informer sur les différentes démarches à effectuer avant, pendant et après les vacances en matière d'assurance maladie.


Les pays de l'Union Européenne (UE), l'Espace économique européen (EEE) et la Suisse

Il s'agit des pays:

UE :
Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie , Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède.

EEE :
Islande, Liechtenstein, Norvège.

Autre pays :
Suisse

Dans ces pays l'assuré peut utiliser sa carte européenne d'assurance maladie (EHIC).

Cette carte ou son document équivalent, le certificat provisoire de remplacement, facilitent l'accès aux soins médicaux qui seraient nécessaires durant un séjour temporaire dans un autre État membre.

Ces soins sont dispensés selon les dispositions légales de l'État membre du séjour et remboursés selon les tarifs qui y sont appliqués.

Par exemple si les soins médicaux sont dispensés gratuitement dans l'État du séjour, l'assuré aura également droit aux soins médicaux gratuits en présentant sa carte ou un document équivalent.

La présentation de la carte européenne lui garantit la prise en charge ou le remboursement des frais médicaux sur place.

Avant de partir dans un de ces pays il est donc nécessaire de vérifier si la carte européenne est encore valable.

Si tel n'est pas le cas ou si l'assuré ne dispose pas de cette carte il est indispensable de la commander au moins trois semaines avant le départ.

Dépassé ce délai, un document de remplacement peut être établi par la CNS, mais la commande de ce document doit impérativement être faite au moins dix jours avant le départ.

Pour de plus amples renseignements sur l'utilisation de la carte européenne d'assurance maladie, nous vous renvoyons au site de la Commission Européenne.

Dernière mise à jour