Nouvel acte DC45 de téléconsultation dans le cadre de l’épidémie COVID-19

Afin de tenir compte des dernières mesures prises en matière de lutte contre le coronavirus « COVID-19 », notamment en matière de santé publique, un nouvel acte de nomenclature des médecins-dentistes a été introduit pour la téléconsultation, y compris pour l’établissement de prescriptions médicales.

Pour la pratique en cabinet médico-dentaire, et afin de limiter la transmission du virus en application des recommandations de la Direction de la Santé, les médecins-dentistes sont dès lors encouragés à utiliser les modalités de téléconsultation (téléphone, applications appel vidéo, …). Pour les demandes bénignes des patients connus, il sera possible d'émettre une prescription médicale.

Ainsi, un nouvel acte DC45 intitulé « Téléconsultation dans le cadre de l’épidémie COVID-19 selon les recommandations de la Direction de la santé, y compris, le cas échéant, l’établissement des prescriptions médicales  » à réaliser à distance par un médecin-dentiste est introduit dans la nomenclature des actes et services de la médecine dentaire. Le tarif de ce nouvel acte est aligné sur celui de la consultation du médecin-dentiste (acte DC1), ce qui correspond à la pratique courante dans d’autres pays.

Cependant, le recours à la téléconsultation relève de la seule décision du médecin-dentiste, qui doit juger de la pertinence d’une prise en charge médico-dentaire à distance plutôt qu'en face-à-face.

Dernière mise à jour