Cures

Certaines affections strictement définies peuvent justifier une cure thermale ou thérapeutique au Centre thermal de Mondorf-les-Bains. Dans certains cas et suivant l’avis favorable du Contrôle médical de la sécurité sociale (CMSS), les cures peuvent être réalisées à l’étranger.

Cures thermales et thérapeutiques à Mondorf-les-Bains

Formalités administratives

Une autorisation préalable de la CNS est obligatoire pour que l’assurance maladie prenne en charge une cure thermale ou thérapeutique à Mondorf.
En général, l’assuré prend rendez-vous chez un des médecins exerçant au Centre thermal, muni d’une recommandation de son médecin traitant. Après analyse de la demande, le médecin exerçant au Centre thermal décide du bien-fondé, notamment en constatant la présence d’une ou de plusieurs affections caractérisées pour laquelle la cure demandée est médicalement indiquée. En cas d’accord, il introduit la demande d’autorisation auprès de la CNS laquelle vérifie si les données administratives sont en ordre et si l’accord du médecin exerçant à Mondorf est joint à la demande.

L’autorisation préalable par la CNS se présente sous forme d’un titre de prise en charge qui est valable pendant un an. Ainsi, si une cure autorisée n’est pas commencée dans un délai d’un an suivant la notification de son autorisation, la demande d’autorisation doit être renouvelée.

Conditions de prise en charge

L’assurance maladie participe aux frais de séjour de l’assuré au moyen d’un forfait journalier. Ce forfait est dû par nuit qu’il a effectivement passée dans un hôtel ou autre établissement offrant des prestations hôtelières dans la commune de Mondorf. L’établissement choisi doit disposer d’un agrément de la CNS. Le logement sous tente, en roulotte ou chambre garnie auprès d’un particulier ne sont pas pris en charge.

Le remboursement du forfait se fait sur présentation d’une facture de l’établissement qui a hébergé l’assuré. La facture, datée et établie au nom de l’assuré, doit indiquer obligatoirement le nombre de nuitées ainsi que la date de début et de fin du séjour.

Les assurés ayant leur résidence officielle dans la commune de Mondorf- les-Bains ont droit, sur documentation de factures acquittées se rapportant aux dates où ils ont suivi le programme de cure, à un montant forfaitaire journalier à charge de l’assurance maladie.

Si, en raison de l'arrêt normal du programme de cure en fin de semaine et les jours fériés légaux, l'assuré interrompt son séjour, il n' a droit pour ces jours à aucune part à charge de l'assurance maladie.

Conditions particulières

Pour certaines cures les statuts de la CNS imposent des conditions physiques précises.

Cure thermale pour stase lympho-veineuse

La cure thermale pour stase lympho-veineuse (T180) est prise en charge uniquement en cas d'insuffisance veineuse compliquée ou en cas de lymphoedème.

Cure thermale pour obésité pathologique

La cure thermale pour obésité pathologique T190 ( cure stationnaire) et T192 (cure ambulatoire) est prise en charge si l'assuré présente:

  1. soit un indice de masse corporelle (IMC/BMI) supérieur à 35,
  2. soit un indice de masse corporelle (IMC/BMI) supérieur ou égale à 30 en association avec au moins l'un des critères suivants:
  • diabète sucré avec HbA1c > 7%;
  • hypertension résistante au traitement et définie comme une pression sanguine supérieure à 140/90 mmHg, malgré un traitement pendant un an au moyen d'une prise simultanée de trois antihypertenseurs;
  • syndrome d'apnée du sommeil objectivé via un examen polysomnographique réalisé dans un hôpital disposant d'un laboratoire de sommeil;
  • type morphologique androïde (tour de taille dépassant 88 cm chez la femme et 102 cm chez l'homme);
  • antécédents cardiologiques (coronaropathie/cardiomyopathie documentée).

En cas de suivi d'une cure d'obésité stationnaire, le déjeuner et le dîner doivent obligatoirement être pris au Centre thermal.

Limitations

L’assuré a droit à charge de l’assurance maladie qu’à une seule cure de même nature par an et une nouvelle cure peut être demandée au plus tôt 12 mois après la fin de la dernière cure, à l’exception des cures ambulatoires pour les traitements des algies cervicales et de l'épaule ou des algies dorso-lombaires (dos, nuque, épaule).

Une cure qui est interrompue sans motif valable n’est pas prise en charge.

Cure dos, nuque, épaule

Les cures ambulatoires (T200, T203 et T206) sont à réaliser par un cycle de 24 séances à finaliser dans les 6 mois sauf interruption pour raison médicale certifiée par le médecin traitant et acceptée par la CNS. Le délai d'attente entre deux séries de traitement de même niveau est fixé à 24 mois sauf pour les épaules où un nouveau cycle de 24 séances peut être accordé en cas de pathologie de l'autre épaule.

Les séances d'entretien sont pris en charge à condition qu'un cycle de 24 séances de traitement initial a été accordé et effectué antérieurement. 2 séances d'entretien par mois peuvent être pris en charge.

Cure pour obésité pathologique

Le nombre de cures pour obésité pathologique est limité cependant à 2 par assuré. 14 modules de renforcement sont pris en charge dans les 18 mois à partir de la fin de la cure d'obésité pathologique.

Cures à l’étranger

Une cure à l’étranger ne peut être envisagée que si des soins spécifiques requis ne permettent pas le suivi d’une cure au Luxembourg.

Une demande d’autorisation préalable d’un transfert à l’étranger dûment complétée et motivée médicalement par un médecin doit être introduite à la CNS avant le début de la cure planifiée. En cas d’avis favorable du CMSS, la CNS peut émettre une autorisation de prise en charge pour une cure à l’étranger.

Ces cures peuvent être suivies dans un pays membre de l’Union européenne, en Norvège, en Islande, au Liechtenstein, en Suisse, et dans un État avec lequel le Grand-Duché de Luxembourg est lié par une convention ou accord bilatéral en matière de sécurité sociale : Bosnie-Herzégovine, Cap-Vert, Maroc, Monténégro, Serbie, Tunisie, Turquie. L’établissement offrant la cure doit être agréé par le pays de séjour.

L’autorisation S2 permettant la prise en charge de soins à l’étranger n’inclut pas l’avance des frais de séjour ou des frais de location d’un appartement. Ceux-ci doivent être avancés par l’assuré. Ils sont ensuite remboursés jusqu'à concurrence des forfaits fixés par le statuts de la CNS sur présentation de factures établies au nom de l’assuré, payées et datées. En cas de location d’appartement, le contrat de location doit être présenté.

En cas de cure autorisée à l'étranger d'un mineur d'âge, les frais de séjour d'une personne accompagnante sont à charge de l'assurance maladie sur demande expresse et jusqu'à concurrence du montant prévu par les statuts de la CNS.

Les frais de voyage restent à la charge de l’assuré et ne font pas l’objet d’un remboursement.

Dernière mise à jour